• Gaz russe : la Turquie refuse de proroger l’accord

    Ankara a décidé de ne pas proroger l’accord gazier signé il y a 25 ans avec la Russie, cette dernière ayant refusé de réduire le prix du gaz naturel livré à la Turquie, a annoncé le ministre turc de l’Energie, Taner Yildiz, cité par la chaîne CNN-Turk.

    lundi 3 octobre 2011

    Le ministre avait averti auparavant de son intention de ne pas proroger l’accord, qui expire en décembre prochain, au cas où la Russie ne donnerait pas de réponse rassurante à la proposition de réduire le prix du combustible bleu.

    M.Yildiz a toutefois espéré que le nouvel accord avec le russe Gazprom serait signé par le secteur privé et que la coopération entre les deux pays se poursuivrait et se renforcerait dans l’avenir.

    La Turquie est le deuxième importateur d’hydrocarbures russes par ordre d’importance.

    En 1986, la Russie a signé le premier accord de livraison de gaz naturel à la Turquie. Aux termes de ce document, elle devait fournir 6 milliards de m3 de gaz par an acheminés par "l’itinéraire occidental" traversant l’Ukraine, la Roumanie et la Bulgarie.

    Plus tard, la Russie a également signé avec la Turquie un accord prévoyant l’acheminement de gaz russe par le gazoduc Blue Stream passant par le fond de la mer Noire.

    Source : RIA Novosti

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,